L’intestin a des neurones avec une forte production de sérotonine, responsables de la sensation de bien-être

Ce froid dans le ventre ou l’estomac que nous ressentons quand nous sommes anxieux ou inquiets de quelque chose et la sensation de faim, qui peut même causer un mal de tête, fait partie d’une connexion constante entre notre cerveau et l’intestin.

A lire aussi : Les 7 piliers de la Médecine Intégrative

Ils communiquent de manière assez dynamique et complexe. C’est parce que, pour ceux qui ne savent pas, l’intestin a des neurones et abrite de nombreuses bactéries qui participent à des processus qui sont très importants pour le corps.

Quand nous parlons de neurones, ils sont les mêmes qui composent le cerveau, et ils sont également logés dans l’abdomen et ont une forte production de sérotonine, la molécule qui nous conduit à un état de bien-être.

A voir aussi : Alimentation, en fait, traite les maladies, dit un expert américain

Et ils ne sont pas seuls : la flore intestinale, connue sous le nom de microbiote, interfère également avec la communication entre le cerveau et l’intestin. Aujourd’hui, les preuves scientifiques montrent que les problèmes psychologiques et psychiatriques peuvent non seulement avoir leur origine dans le cerveau, comme on le croyait précédemment, mais peuvent souffrir d’une grande influence du microbiote.

Le microbiote, à son tour, est d’une importance immense. Un microbiote intestinal équilibré avec le bien-être de notre système digestif, réduit, par exemple, les cas de constipation et de flatulences. Et ce n’est pas juste ça. L’écosystème présent dans l’intestin, habité par de nombreuses bactéries, contribue à la régulation de diverses fonctions physiologiques, y compris la production d’immunité contre les pathogènes (causateurs possibles de maladies), selon une étude de la Faculté de médecine de l’Imperial College de Londres, en Angleterre.

Par conséquent, une routine qui comprend un exercice physique régulier et une nutrition équilibrée aide à maintenir le bon fonctionnement du microbiote intestinal. Et si ça va bien, l’intestin a l’air bien aussi. Et le cerveau finit par bénéficier de ce bien-être, ainsi que de la santé du corps en général. Le chemin est un, toujours essayer d’avoir un mode de vie sain !

Source : Ma vie