La médecine intégrative peut également être définie comme Médecine Terrain : la biochimie et la physiologie appliquées comme bases principales de la santé et des maladies. L’utilisation de tests fonctionnels servent à identifier et à traiter les altérations métaboliques des maladies chroniques, elles constituent donc une partie fondamentale de la Médecine Intégrative. Il est nécessaire d’évaluer, de découvrir, d’examiner le corps humain (terrain) que nous devons améliorer, ou où la maladie s’est installée afin de déterminer si elle recevra bien les traitements offerts.

Aujourd’hui, la Médecine Intégrative et Fonctionnelle cherche à reconnaître et à préparer le corps à travailler à sa meilleure performance. Jacques Ménétrier, médecin considéré comme le père de la médecine fonctionnelle, dans son livre Médecine des fonctions, affirme que tout au long de l’histoire du développement des théories scientifiques, il est clair qu’il est impossible de résoudre tous les problèmes de santé humaine et de maladie avec une seule forme thérapeutique ; que seulement par des moyens complémentaires d’approche du patient et de la maladie sera obtenue la prévention et la protection d’une santé intégrale du corps et de l’esprit.

En parallèle : Remède pour l'âme : la spiritualité est une discipline à l'École de médecine de l'UFF